IDLangues
AccueilOutilsLangues du MondeSuisse Allemand

Le Suisse Allemand

 

Saviez-vous qu'en Suisse allémanique, on ne parle guère allemand ? Non que l'allemand officiel, le Hochdeutsch soit absent du paysage: le journal est bel et bien rédigé en allemand. Les écrits professionnels sont bien en allemand, et les cours à l'école ont lieu en allemand. Mais l'allemand n'est guère parlé. Pendant la pause café les collègues discutent l'un avec l'autre en Schweitzerdeutsch, aussi appelé Schwyzerdütsch, Schwiizertüütsch, où comme le disent aimablement les Suisses Romands: "allemand dialectal".Apprendre le Suisse Allemand

Dans la cour de récréation, les élèves échangent en Schwyzerdütsch. Au bistrot, les amis boivent un coup en Schwyzerdütsch. Entre voisins on se parle en Schwyzerdütsch. Et si les info sont généralement données en Allemand pur (Hochdeutsch) à la radio et la télé (puisqu'il s'agit d'une parole "officielle"), on retourne à l'allemand dialectal dès le journal terminé. Parler le Schwyzerdütsch n'a rien de péjoratif, comme c'est le cas pour les dialectes de certains pays. Bien au contre, le Schwyzerdütsch, l'allemand dialectal, le Suisse Allemand est parlé avec fierté. Et ces dialectes - parce qu'il y en a plusieurs - font partie intégrante de l'identité de chaque région suisse allémanique, de chaque canton, voir de chaque village.

Pourquoi donc s'intéresser au suisse allemand, puisque les Suisses Allemands savent tous comprendre et parler l'allemand "officiel" ? C'est la question que s'est posée la responsable pédagogique d'une de nos école dans le Sud de la France lorsqu'elle a dû organiser des cours de Schwyzerdütsch pour un laboratoire pharmaceutique français. La réponse est simple: vous pouvez vivre et travailler sans problème en suisse allémanique avec un bon niveau d'allemand, et de plus en plus, d'anglais. Mais si vous voulez sortir avec des amis, converser avec les copains de vos enfants, aborder sereinement une négociation ou être bien vus de vos voisins... Alors pas de mystère: il faut se mettre au Schwyzerdütsch.

Et ce n'est pas simple d'apprendre le Schwyzerdütsch:

  • les professeurs de Schwyzertüütsch ne courent bien évidemment pas les rues en France.
  • Les dialectes Suisse Allemands sont difficiles à comprendre, même pour celui qui parle courramment l'allemand. Une phrase comme "Ich habe gehen wollen... " ("j'ai voulu aller") en allemand officiel (Hochdeutsch) devient "Ichhh han welle gaaa..." en Allemand de Zürich. Une fois qu'on a compris le truc, ce n'est pas impossible à apprendre, mais ce n'est pas évident non plus.
  • Il existe des dizaines de variantes du Suisse allemand, qui se caractérisent notamment par leur rattachement au bas-allemand, au moyen allemand ou au haut allemand, mais aussi à leur prononciation différenciée... On parle alors, pour simplifier les choses de Zuritüütsch (le dialecte de Zurich), de Baslertüütsch (le dialecte de Bâle), etc. Et entre eux les Suisses Allemands s'y retrouvent à peu près, sauf avec les habitants du haut Valais qui parlent le Walisertüütsch. Et là, même les autres avouent avoir un peu de mal à comprendre...

Nos clients dans la pharmacie partaient vivre dans la région de Bâle... Après leur avoir prodigué de sérieux cours d'allemand, nous leur avons trouvé un Bâlois (ils sont assez nombreux à vivre en France) capable de leur transmettre l'amour et la compréhension de sa langue.

Le Baslertüütsch avec un petit accent du midi, qu'en dites-vous ?

* *

Pour écouter quelques sonorités du Suisse alemand (dialectal), voici quelques vidéos: 

  • Un accent des montagnes ... Vraiment rural... Et vous n'y comprenez rien malgré votre excellent niveau d'allemand ? Cela vaut mieux, c'est du language de charretier !

 

  • Dans un style plus créatif et plus moderne, le suisse allemand parlé par deux jeunes: