IDLangues

Le Kabyle, langue des berbères

La langue kabylle est réputée difficile à apprendre, notamment à cause de ses sonorités qui sont très spécifiques.

  • Il y a exemple le "kh" qui se prononce presque comme un K, mais un K qui vient de la luette du palais, juste derrière les incisives du haut, un K donc qui ressemble un peu au R.
  • Le H aussi, notamment le H aspiré comme dans chitoh (un petit peu) où le H final est un H profondement aspiré.
  • Le M'B comme dans fkiyid chetoh m'baman (donne moi un peu d'eau). On notera que les A se prononce souvent E.
  • DH : ce son ressemble au THE anglais. Cette Dhila nawek

Le kabyle traditionnellement s'écrivait avec les "sigles berbères" (souvent plus connus en France sous le nom de amazigh, associés aux Touaregs, un autre peuple berbère). Dans les faits, la plupart des kabyles algériens se débourillent aujourd'hui avec l'alphabet latin et ne connaissent plus les sigles.

Le kabyle est une langue assez chantante, avec de grands écarts d'intonation dans les aigus et les graves. On a souvent l'impression que les gens sont pressés parce qu'ils parlent vite.

Pourquoi apprendre le kabyle ? Cette langue est assez peu enseignée en France et de part le monde. Certes il y a des français et aussi algériens non kabyles qui veulent apprendre quelques mots, histoire d'être poli, bien vu, etc. Les personnes qui s'installent en kabylie (commerçants chinois, étudiants d'Afrique sub saharienne) apprenent généralement le kabyle quand ils s'installent en Kabylie. Le kabyle est d'ailleurs très peu enseigné, généralement par des associations interculturelles.