AccueilBlogRoland Garros et l'anglais

Roland Garros et l'anglais

05/06/2014

Quand Roland Garros devient terrain de cours d'anglais

Quand les tournois de tennis s’internationalisent, et que la langue française s’oublie peu à peu sur les terrains de terre battue de la porte d’Auteuil, il est maintenant demandé aux journalistes de parler anglais, et de faire eux-mêmes leur traduction, du français à l’anglais et de l’anglais au français.

Malheureusement, il semblerait qu’ils ne soient pas tous passés par le réseau ID Langues, et encore moins par les écoles de traduction.Roland Garros et l'anglais

 Il a été entendu dans ce tournoi du Grand Chelem 2014 que certains journalistes prenaient quelques libertés au moment de traduire la réponse de leur interlocuteur. Quand les phrases se font trop longues, il est parfois plus pratique d’aller à l’essentiel, et de répondre aux attentes du public. Ou même, pourquoi s’embêter à traduire, alors qu’il est bien connu que les français ne savent pas parler anglais ?

Mais c’est en oubliant que cela est une idée reçue.  Selon une étude de 2008 d’ETS portée sur le score au test du TOEIC, la France se situe en 7ème position, sur 24, devant nos voisins en l’Espagne et l’Italie. Les Français, sans être les meilleurs au TOEIC, n’en sont pas pour autant les moins bons.  Il est peut-être alors temps de réviser sa grammaire anglaise et de (re)prendre quelques cours d’anglais !

 

Pour aller plus loin, et mieux connaître ETS c’est ICI

Pour l'étude de 2008 en détail, c'est par 

 

En bonus, profitez de cette petite vidéo du meilleur joueur français de tennis, Jo-Wilfried Tsonga, lors d'une conférence de presse: on peut être 14ème mondial sur un terrain de tennis, et parler un peu moins bien l'anglais!

   L'anglais à Roland Garros